Le presque rien

Le presque rien /Une tendance qui nous dit presque tout octobre 2017

Les tendances reflètent nos manières de vivre et leurs évolutions. Dans un monde où tout doit aller toujours plus vite, le sas de décompression se situe aujourd’hui dans l’épure et l’art du minimum. Contester l’opulence de la possession matérielle passe par un design de la simplicité. C’est également le monde numérique qui est en jeu. Univers de l’immédiat il est aussi celui de l’obsolescence et du zapping. Le contre-pied créatif se rabat sur l’authentique, le qualitatif et le durable. L’artisanal, la pièce unique, le personnalisé remplacent la production de masse à bas coût. Le bruit laisse la place au calme, le m’as-tu-vu au discret, l’immédiateté à la patience. On essaye de se fondre dans le décor, de ne pas heurter le regard pour mieux le reposer. La mécanique du vide se met en marche et laisse place au plus grand luxe contemporain : le rien.

Design de la simplicité

Les fioritures disparaissent, les couleurs s’adoucissent, les matériaux vivent avec le temps. L’objet dévoile sa fonction sans artifices. Les lignes sont pures, arrondies ou brutes. Aucun élément ne cannibalise l’autre. Tout prend sa place et laisse la place. Chez Mum&Dad Factory, lancé en 2012 par un architecte et une diplômée en Histoire de l’Art et Architecture d’intérieur, le mobilier répond avec « simplicité, singularité et praticité aux besoins des petits et grands » en privilégiant les matériaux naturels et durables et en respectant les règles environnementales et sociales. De l’autre côté de la frontière, l’allemand Kommod propose un mobilier design sobre, pratique et de qualité produit dans des ateliers protégés pour personnes handicapées en Bavière. La marque danoise Anour propose, quant à elle, un design sans compromis pour ses luminaires. Chaque pièce, faite main, se concentre sur le durable. Le savoir-faire, le design, la technologie et la production se posent dans la continuité d’un design scandinave qui ne transige pas. 

vide10

@Mum&Dad Factory

vide11

@Kommod

vide4

Jars Ceramistes

vide3

Rina Menardi

vide6

Couture par Normal Studio @normal studio

vide5

Anour

La valeur de l’authentique

Les matériaux utilisés sont bruts, simples, travaillés mais pas dénaturés. Chez Miolos Design, on façonne localement et artisanalement le cuir, le bois ou encore le métal. Les matériaux bruts de qualité se retrouvent dans des créations minimales et durables. Autre exemple avec le designer Samy Rio qui puise sa créativité dans le bambou. En 2015, il remporte le Grand Prix Design Parade à la villa Noailles pour son projet de recherche sur l’industrialisation de tubes de bambou. Il explore ainsi les connexions entre savoir-faire artisanal et industrie moderne, entre méthodes traditionnelles et nouveaux outils. Les matériaux ici ont valeur d’authenticité. Les travailler, c’est promouvoir un engagement.

vide9

Miolos Design @miolos design

vide2

Le travail du bambou par le designer Samy Rio

La temporalité de l’objet 

Le design de l’épure passe aussi par la durabilité. L’obsolescence programmée, dans un contexte environnementale et sociale critiqué, ne peut plus être ignorée. Il est temps que l’objet reprenne sa fonction. L’increvable est la machine à laver qui reprend du service dans la solidité et la résistance. Imaginée par Julien Phedyaeff et Christopher Santerre, designers de l’ENSCI-Les Ateliers, elle redonne le pouvoir à l’utilisateur. Cette machine au design sobre porte la critique d’une société industrielle du gaspillage. Les produits durables, réparables et évolutifs de la société du même nom redonnent leurs lettres de noblesse à la viabilité et la résistance. Rien ne sert d’accumuler, il faut acheter raisonnable. Autre exemple avec PET Lamp qui fabrique des luminaires de manière artisanale et traditionnelle en utilisant des bouteilles en plastique recyclée. Cette initiative part d’un constat : la bouteille en plastique a une durée de vie ultra-courte comparée au temps qu’il faut pour sa décomposition. PET Lamp contre ainsi cette utilisation éphémère en transformant la bouteille en produit fonctionnel et durable. La mission que se donne la marque est de lutter contre le gaspillage tout en préservant les traditions artisanales de confection. La production est étendue à quatre pays (Chili, Japon, Colombie et Ethopie). Quatre pays, quatre savoir-faire, quatre designs différents. Dans un tout autre registre, la société japonaise Yumeshokunin spécialisée dans les revêtements nouvelle génération propose une brosse à dent respectueuse de l’environnement. Misoka, fabriquée en qualité artisanale et présentée comme un produit ultra haut-de-gamme, est recouverte de minéraux de taille nanométrique. Sans dentifrice, cette brosse à dent est aussi beaucoup moins consommatrice d’eau. 

vide1

vide8

PET Lamp, projet social et environnemental qui allie le recyclage de bouteilles en plastique à des techniques de confections artisanales

 

vide7

La brosse à dent luxe et eco-responsable de Misoka

Les valeurs de simplicité, d’authenticité et de durabilité s’inscrivent dans un contexte de consommation compulsive et de gaspillage. Les marques qui écrivent, chacune à leur manière, leur histoire s’engagent dans une voie commune : celle du consommer mieux. Le design joue alors un rôle prépondérant. Il traduit des engagements humains, environnementaux, esthétiques qui remettent le raisonnable au coeur de la réflexion. Le design de l’épure est, aussi, celui d’un meilleur futur. 

Mots-clés : , ,

+ There are no comments

Add yours